ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Sexe Fort/Sexe Faible ?

15 septembre 2015 : Sexe fort/Sexe faible : L'homme serait-il plus fragile que la femme ? 

Voici le résumé de nos discussions nourries et d'échanges animés entre hommes et femmes où l'on a abordé les thèmes suivants :
- Sur le plan physique, l'homme est généralement plus fort que la femme, tant par sa musculature que par sa stature, ceci grâce à ses hormones sexuelles. La sécrétion constante et régulière de testostérone masculine par les testicules favorise aussi une certaine force et stabilité sur le plan psychologique, alors que les femmes sont fragilisées par les importantes variations hormonales qu'elles subissent pendant leurs cycles menstruels, la grossesse, l'allaitement, le post-partum, puis la mise en place de la ménopause. Sur la durée, les femmes ont une plus longue espérance de vie, tombent moins malades que les hommes et résistent mieux à la souffrance (par exemple lors de l'accouchement). La maladie, aïgue ou chronique, physique ou mentale, est un important facteur de fragilisation personnelle qui a souvent des répercussions négatives sur la vie relationnelle et intime
- C'est sur le plan relationnel, dans le couple que les hommes et les femmes s'affrontent souvent, une fois passée la période bénite de la lune de miel. On entre alors dans la phase de lutte de pouvoir comme le décrit l'approche imago, pour savoir qui a tort ou raison, entrant dans des jugements positifs ou négatifs qui polluent la relation de couple. Dans les familles, selon les cultures et les modèles d'origine, nous avons l'exemple d'un matriarcat ou d'un patriarcat. Dans la plupart de nos sociétés contemporaines et des milieux professionnels, les hommes sont aux commandes et en position de chefs ou de décideurs ...
- Mais sur le plan sexuel, l'homme semble plus fragile et exposé que la femme, car il ne peut cacher ses faiblesses ou pannes (éjaculation précoce, tardive ou récalcitrante, troubles de l'érection) et il a plus de difficultés à simuler. La pornographie galopante renforce les complexes masculins si un homme standard se compare à un acteur du X surdimensionné et surrésistant (grâce aux progrès de la médecine sexuelle). En plus, les femmes commencent à avoir envie d'avoir du plaisir et attendent d'être satisfaites par leurs partenaires (pourquoi multiples et différents ?) pour avoir envie de recommencer ... à l'exception de celles qui sont prêtes à coucher par complaisance pour ne pas se sentir trop seules. Il devient important pour un homme de donner du plaisir à sa partenaire et de ne pas se contenter de son plaisir égoïste, en signe de reconnaissance. L'érection reste le signe cardinal du désir masculin et il perturbe beaucoup l'image de soi quand il manque (l'homme se sentant moins désirant et la femme moins désirable). Avec l'âge, les hommes ont besoin d'être plus stimulés pour bander et maintenir une érection sur la durée, il a donc besoin d'une partenaire plus active, compréhensive et complice
- De nos jours, les hommes se plaignent d'être fragilisés par les femmes devenues indépendantes tant sur le plan matériel que sexuel. Depuis qu'elles ont eu accès à la contraception et à l'avortement, donc à la régulation des naissances, elles ont beaucoup gagné en autonomie. Celles qui travaillent ne sont plus dépendantes financièrement et ont acquis de la confiance en elles. Elles préfèrent des hommes forts à des hommes mous !
- L'argent semble jouer un rôle important dans les rapports hommes-femmes : l'homme croit la femme vénale et pense pouvoir acheter ses faveurs intimes. En plus, il se sent menacé par ceux qui ont plus de pouvoir financier que lui et craint de perdre sa partenaire qui risquerait d'aller voir ailleurs pour augmenter son niveau de vie ... Notre expérience de sexologues nous montre que les hommes qui souffrent de dysfonctions érectiles ont souvent des difficultés professionnelles et des problèmes d'argent
- Une rupture affective douloureuse, une séparation non consentie ou un divorce sont des évènement de vie qui fragilisent autant les hommes que les femmes sur le plan psychologique et émotionnel, ce qui peut avoir des répercussions négatives sur la sphère sexuelle et freiner un nouvel engagement affectif et relationnel. Un homme semble beaucoup plus mal supporter et s'adapter à la solitude et il a statistiquement plus de chances de retrouver rapidement une partenaire quand il est seul qu'une femme ... 
- Les critères et moeurs varient selon les générations, mais l'on constate un plus grand brassage inter-générationnel et une évolution des stéréotypes, surtout depuis que les femmes se sont aussi mises à accepter les avances des hommes plus jeunes qu'elles, même si elles sont moins bien vues que les hommes qui ont depuis longtemps le droit de fréquenter des femmes beaucoup plus jeunes ...
- En situation d'infidélité, l'homme sait souvent mieux faire la part des choses entre son épouse et sa maîtresse, quand une femme choisit assez rapidement entre son mari et son amant. - En conclusion, des hommes encouragent leurs pairs à "baiser les femmes de manière plus équitable afin d'obtenir un plaisir partagé !" D'autres prônent l'amour et la fidélité pour entretenir le désir sur la durée et favoriser l'équilibre du couple.



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion