ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Cerveau organe sexuel

4 février 2014 :  Le cerveau est-il notre organe sexuel le plus puissant ? 

Voici le résumé de nos discussions nourries et d'échanges animés entre hommes et femmes où l'on a évoqué les questions suivantes :

- Il est important de faire la différence entre les fantasmes sexuels, les rêves érotiques, les différentes envies et pulsions que nous pouvons imaginer ou ressentir et qui sont "produites" par notre cerveau
- On décrit souvent que la place de la sexualité dans le cerveau masculin est très grande, alors qu'elle fait la taille d'un petit pois dans le cerveau féminin...
- Les femmes pensent moins directement au sexe, mais beaucoup à la façon dont elles s'habillent ou se nourrissent, c'est-à-dire à soigner leur apparence physique, dans un but de séduction plus ou moins avoué et explicite. Les hommes ont toujours aimé voir une femme danser et faire un strip tease, mais les femmes apprécient aussi beaucoup les spectacles des chippendales... nous sommes donc tous visuels ! Il ne faut pas oublier que le nerf optique est directement relié au cerveau. Les femmes aiment beaucoup voir un homme danser et bouger son corps de façon sensuelle... 
- Les études faites sur le fonctionnement du cerveau humain montrent que les femmes sont plutôt multi-tâches et ont beaucoup plus de connexions entre leurs deux hémisphères que les hommes qui sont plus mono-tâches et mono-maniaques. D'ailleurs les hommes sont classiquement excités par les films pornographiques, alors que les femmes passent vite de l'excitation au dégoût, l'absence de complicité amoureuse et la vulgarité des scénarios induisant l'effet opposé de ce qui est recherché... Notre cerveau a un fonctionnement décidément fort complexe !
- Quand on lit de la littérature érotique, on peut être sensible à certaines choses et bloqué par d'autres : les hommes auraient une vision plus dominatrice et agressive de la sexualité, alors que les femmes recherchent une histoire d'amour, avec de la tendresse, du respect, de la douceur et de la connivence qui ne se situent décidément pas que sur le plan physique, mais surtout sur le plan relationnel global
- Dans la sexualité, il y a beaucoup de liens entre le corps, le coeur et le cerveau et on observe qu'en prenant de l'âge la part du cerveau est de plus en plus importante pour vivre bien sa sexualité
- Le cerveau est considéré comme le 1er chakra, celui qui est en connection avec le corps en-dessous et avec l'énergie cosmique universelle et spirituelle en-dessus
- En tant que sexologues, nous constatons souvent le poids des valeurs sociales et morales qui engendrent beaucoup d'auto-censure et inhibent l'épanouissement sexuel, surtout chez les femmes qui continuent à associer les propositions à caractère sexuel à la prostitution - Il ne faut pas non plus négliger l'importance des sentiments et des émotions dans la vie amoureuse qui rendent la sexualité beaucoup plus riche et intense
- C'est comme si nos organes génitaux étaient l'outil ou l'instrument guidé par le cerveau : un homme peut-il contrôler ses érections par sa volonté ? une femme peut-elle décider d'avoir du désir quand elle le voudrait ?
- La femme cherche plus souvent un futur mari et le futur père de ses enfants qu'une simple aventure sexuelle pour le seul plaisir du corps et des sens. Il ne faut cependant pas généraliser le désir de maternité qui n'est pas présent chez toutes les femmes, même si l'horloge biologique de la fertilité pousse les femmes à faire des enfants dès qu'elles sont prêtes psychologiquement et physiquement. De plus en plus de femmes osent dire et assumer le fait qu'elles ne veulent pas d'enfant
- La question de la stérilité d'origine psychogène met aussi en évidence l'impact du cerveau sur notre fonction physiologique : on ne trouve pas de cause ou d'explication physique chez un tiers des couples infertiles et nous connaissons tous des situations de couples qui ont adopté un enfant qui refusait de venir naturellement et où la femme se trouve rapidement enceinte après des années de traitement sans succès... 


AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion