ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?
Solitude à deux
Désir, sexualité et sentiments.. bien compliqué

1er soir

19 janvier 2016 : Pensez-vous que les hommes soient prêts à coucher le premier soir ?

Rares sont les hommes qui refusent une opportunité de coucher qui s’offre spontanément à eux... Ce sont donc les femmes qui, en fonction de leur éducation, de leur âge, de leurs hormones, de leurs envies ou besoins, du ras-le-bol de la solitude et de l’abstinence, s’autorisent (ou pas) à transgresser les règles de bonne conduite. On peut succomber sur-le-champ à l’attraction magnétique d’un coup de foudre et être toujours ensemble 25 ans plus tard !

Malgré la neige et le froid, une bonne cinquantaine d’hommes et de femmes sont venus participer à notre premier Café Sexo* de l’année 2016 qui nous a valu des échanges animés et quelques délicieux fous rires !

Prendre son temps ? Il existe encore et toujours des adeptes du romantisme et de la patience, qui recommandent une approche progressive et en douceur, pour exciter le désir et les sentiments amoureux. Ces Don Juan adorent les jeux de séduction et préfèrent celles qui résistent longtemps à leurs avances à celles qui y cèdent trop rapidement. Les danseurs apprécient la découverte du corps de l’autre, sa façon de se mouvoir et ses odeurs, et se rapprochent à petits gestes, à petits pas... Le culte de la Madone vertueuse et de la Vierge froide n’est donc pas prêt de s’éteindre !

Attentes différentes : Mais, à l’heure des réseaux internet et des sites de rencontres en ligne, il semble que les codes de conduite aient changé et évolué. Même les hommes timides se mettent à rêver d’une femme qui ne chercherait qu’une aventure d’un soir ! Faut-il annoncer clairement la couleur et déclarer ouvertement ses intentions, ou se la jouer discrète et se laisser inspirer par le moment présent ? Les hommes se disent presque toujours ouverts à ce genre de proposition… Ils fantasment une partenaire nymphomane ou en manque, mais détestent se sentir utilisés et jetés après le premier rendez-vous ! Les femmes, plus sentimentales, rêvent plutôt d’une relation amoureuse durable, fantasment sur le prince charmant et misent sur la continuité. Elles ont souvent besoin d’être mises en confiance et de mieux connaître l’autre, avant de céder à ses avances ou de suivre leurs envies. Inépuisable jeu relationnel qui fait encore et toujours danser et soupirer les unes et les autres, à tous les âges de la vie.

Soigner sa réputation ? Quelle femme n’a pas entendu sa mère ou sa grand-mère lui enseigner depuis son plus jeune âge qu’il ne faut pas coucher le 1er soir au risque d’y perdre sa réputation et de passer pour une « femme facile » ? Certaines recommandent encore de nos jours de se préserver pour « l’homme de sa vie » et de rester vierge jusqu’au mariage ! Mais comment résister à cette puissante attirance qui nous pousse parfois dans ses bras de manière totalement incontrôlable ?

Changement de mœurs ? Les jeunes femmes d’aujourd’hui seraient plus libérées, curieuses et dévergondées ? L’envie de faire des expériences diverses et variées les pousserait à multiplier les partenaires et parfois même jusqu’à prendre les devants ? Cette « société de consommation » qui contamine jusqu’à notre intimité inquiète beaucoup les parents, plus préoccupés par le choix d’une bonne méthode contraceptive (qui évitera une grossesse non volontaire ou une maladie sexuellement transmissible), ou par les abus de drogues et d’alcool (qui viendraient à bout des résistances, de la pudeur et des complexes de leur fille bien-aimée) que par sa découverte du désir ou du plaisir et l’envie de faire des folies de son corps. Sans négliger leurs légitimes préoccupations sur le statut socioprofessionnel et la couleur du nouveau partenaire qui se fait instantanément « scanner » dès qu’il passe la porte de l’habitation familiale.

Hormones et biologie : Jusqu’à ce que l’horloge biologique rappelle à l’ordre celles qui auraient oublié de faire un enfant avant les fatidiques 35 ans ! La recherche d’un futur père peut prendre des mois (ou des années) de travail (frénétiques et désespérés), ou se résumer à une rencontre d’un soir lorsque l’on croise par hasard l’étalon idéal qui nous fait perdre la tête… Méfiez-vous quand même de votre cocktail hormonal, car il peut vous jouer quelques tours ! Désir testostéroné, transe provoquée par les endorphines (sécrétées lors de tout exercice physique prolongé), excitation boostée par les prostaglandines, frénésie de l’adolescence ou de la période ovulatoire, attachement post-orgasmique shooté par l’ocytocine … Nous n’échappons pas facilement à notre programmation biologie.

Virilité et vulnérabilité : Du côté des hommes, tout semble être surtout question d’assurance, d’expérience et de confiance en soi. Ils détestent « se prendre une baffe » ou essuyer un refus. La majorité préfère respecter la règle du consentement mutuel. Poussés par la solitude affective, la frustration ou leur instinct de chasseur en rut, ces prédateurs nés sont aussi freinés par les déceptions cumulées et les désillusions passées. Rôdés au protocole de l’attente au feu rouge, ils sont agréablement surpris quand il tourne rapidement au vert... Parfois désarçonnés par la facilité de la conquête ou envahis par leur anxiété de performance, ils se refusent le premier soir. Conscients du risque de la panne (favorisée par des émotions fortes) ou du dérapage incontrôlé à la première accélération, ils savent que c’est rarement la première nuit qu’on tire ses meilleures cartouches.

Libération et émancipation : Ce débat animé se termine sur des questions de vocabulaire : pourquoi les femmes parlent-elles de « faire l’amour » et les hommes de « baiser » ? Existe-t-il des femmes qui aiment « tirer un coup » d’un soir et partager du plaisir de façon occasionnelle ? Sont-elles capables de profiter d’un feu d’artifice unique ou rêvent-elles toutes d’une longue histoire d’amour ? Bien qu’une fois parvenues à l’âge de la maturité, nombreuses sont celles qui se libèrent et qui n’hésitent plus à assumer le statut de « vieille dame indigne » et dévergondée ! Foin de sa réputation, n’est-ce pas délicieusement flatteur d’être encore courtisée et de se sentir désirée lorsqu’on est ménopausée et libérée de toute contingence reproductive ?

*Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire : « Cafés Sexos : Echanger entre hommes et femmes pour mieux se comprendre se séduire et s’aimer » Dr Juliette Buffat, Editions Favre, Lausanne et Paris, 2015



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion