ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Peur engagement

11 octobre 2016 : Liberté et sexualité : l'engagement amoureux vous fait-il peur ? 

Liberté et engagement sont-ils compatibles ou antinomiques ? Doit-on forcément renoncer à sa liberté et à son individualité quand on s’engage dans une vie de couple ? Même quand il s’agit d’un mariage avec contrat de fidélité à la clé ….

La peur de la solitude pousse de nos jours nombre d’hommes et de femmes à s’inscrire sur des sites de rencontre. A la recherche de l’homme ou de la femme de sa vie, d’une aventure d’un soir ou d’un compagnon occasionnel. Les critères de sélection diffèrent pour chacun-e : certaines savent précisément ce qu’elles ne veulent pas, d’autres ont un spectre très ouvert. Devant l’embarras du choix, comment s’engager sans regretter les opportunités auxquelles on ferme la porte et surmonter sa crainte de passer à côté de quelqu’un-e de mieux ?

La peur de perdre sa liberté sexuelle peut être contournée en pratiquant la fidélité à temps partiel. Un homme libre peut s’empresser de retrouver une compagne pour satisfaire ses besoins physiques primaires et effacer toute trace de son échec précédent. Ou se transformer en célibataire endurci qui n’ouvre plus ses bras ni sa caverne à aucune femme. Alors qu’une femme a souvent besoin de prendre le temps de faire son deuil après une rupture, avant de pouvoir s’engager dans une nouvelle relation amoureuse. Pas facile de synchroniser ces différents besoins.

Les symptômes sexuels se chargent de révéler les dessous d’une mécanique subtile et complexe. Se précipiter dans les bras d’une autre sans prendre le temps de panser ses plaies peut dérégler l’érection masculine et la défaillance apparaît au moment de la pénétration, acte intime et fusionnel. Ou la difficulté (voire l’impossibilité) de parvenir à l’éjaculation chez l’homme, ou à l’orgasme chez la femme, qui signe la peur de se laisser aller, de s’abandonner totalement dans les bras de l’autre, de faire confiance. La sexualité est au cœur du langage psychosomatique et émotionnel qui se joue de nos corps et de nos fonctions physiologiques. Après un évènement traumatique, le sexe peut aussi devenir une véritable addiction à visée antidépressive.

S’enticher d’un partenaire déjà pris ailleurs est une autre façon d’échapper à trop d’engagement et de se préserver une certaine marge de liberté. Beaucoup considèrent le couple comme un espace dangereux où l’on perd sa liberté, où l’on se sent enfermés, piégés, voire même emprisonnés ! Faut-il vraiment tout faire ensemble : activités, loisirs, sports, voyages, enfants …? Les concessions sont inévitables, mais il n’en faut point trop. Avec l’âge et la maturité, on n’a peut-être plus envie de vivre ensemble à plein temps, de tout partager, le meilleur comme le pire ? Et de renoncer à son espace de vie, son chez soi, son cocon protecteur, à son petit confort ? On touche là à des questions de morale, de société, d’éducation, de religion qui varient selon les cultures, les pays et les traditions.

Peut-on rester fidèle à soi-même quand on aime ? Se respecter et se faire respecter ? Utiliser l’énergie du couple pour développer son énergie personnelle, pour travailler sur soi, sur le lien, pour grandir et évoluer. Pour apprendre chacun et ensemble à surmonter sa peur de la solitude, du vide, de l’échec, de la déception amoureuse, de l’engagement, de perdre sa liberté, de faire trop de concessions, de l’intimité avec l’autre, de s’attacher, de perdre sa personnalité. Dire et nommer ses peurs, c’est déjà les reconnaître, les banaliser, les dédramatiser, et aussi indiquer clairement ses limites à l’autre. C’est quand on se sent libre intègre et respecté qu’on peut aimer le plus fort, se soutenir et s’épanouir à tous les niveaux. Tout seul on va plus vite, mais à deux on va plus loin.




AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion