ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Ménopause-Andropause
Le 17 avril 2012 : Ménopause et andropause : quelles influences sur notre sexualité ?

Voici le résumé de nos discussions et échanges animés entre hommes et femmes où l'on a évoqué les thèmes suivants :

- La ménopause et l'andropause n'apparaissent pas de façon brutale et rapide (sauf si elles sont artificiellement provoquées par une intervention médicale), mais de façon progressive sur plusieurs années et en plusieurs étapes
- Chez les femmes, l'espacement des cycles menstruels, la modification de leur rythme ou de la quantité des saignements (en plus ou en moins), puis l'arrêt des règles sont des signes visibles et explicites, accompagnés ou non de bouffées de chaleur, de troubles de l'humeur et du sommeil et d'autres signes de changements physiques ou psychiques
- Chez les hommes, le changement est beaucoup moins visible et perceptible, mais beaucoup d'hommes ressentent à partir de 50-60 ans une nette baisse de leurs performances sexuelles, une baisse du désir, des érections moins fréquentes, moins spontanées, moins fermes et moins durables
- Les médecins ont des attitudes variées face à l'andropause et la ménopause, certains les considèrent comme des sujets importants, à prendre en considération, à discuter avec leurs patients et proposent des traitements de substitution hormonale, alors que d'autres les ignorent
- Ces changements hormonaux de l'andropause et de la ménopause provoquent des changements à tous les niveaux, changements physiques, psychologiques, conjugaux, familiaux et sociaux auxquels il faut s'adapter, ce qui est plus ou moins facile selon les circonstances de vie et les personnalités de chacun
- Les femmes qui ont été enceintes, qui ont accouché et allaité, ont déjà expérimenté ces périodes de changements hormonaux importants qui fragilisent psychologiquement, physiquement et émotionnellement
- Sur le plan de l'humeur et du moral, on peut constater des alternances ou des variations entre des phases de déprime, de fatigue, de perte d'énergie et des phases d'euphorie ou d'excitation
- Le traitement de substitution hormonal, qu'il soit chimique ou naturel, peut être très efficace, autant sur les symptômes physiques que psychiques et émotionnels. Nous vous recommandons de chercher un médecin ouvert à ce sujet qui acceptera d'en discuter avec vous et de vous conseiller au mieux de ses connaissances, ce d'autant que ces traitements diminuent les risques d'ostéoporose et de fractures à long terme
- Certaines femmes ont constaté que le fait de se préparer moralement et d'anticiper positivement l'arrivée de la ménopause leur a permis de très bien la vivre, d'autres qui sont trop démoralisées ou fragilisées psychiquement prennent des médicaments antidépresseurs pour se soigner
- Les exemples des femmes proches et de notre famille, mères, tantes, grand-mères, influencent certainement la façon dont nous vivons notre ménopause
- Avec l'âge et le départ des enfants, on a souvent plus de temps pour soi et on est plus disponible pour notre partenaire, ce qui permet d'échanger plus de tendresse, d'affection et de câlins que quand on avait des enfants à la maison...
- Avec l'âge, la qualité devient plus importante que la quantité, en particulier sur le plan sexuel, ce qui fait que même si la fréquence des relations diminue, on en retire souvent plus de plaisir et de satisfaction
- Quand leurs hormones sexuelles baissent, les hommes deviennent plus doux, plus tendres, plus compréhensifs et plus dociles, ce que les femmes apprécient
- Certains hommes regrettent de ne pas pouvoir parler de sexualité entre eux et de ne pas pouvoir échanger avec d'autres hommes sur les difficultés qu'ils rencontrent et sur les différents remèdes qui existent, raison pour laquelle ils apprécient tout particulièrement nos cafés sexologiques
- Les femmes partagent plus facilement entre elles leurs émotions, leurs expériences, leurs craintes et leurs ressentis que les hommes et sont peut-être moins soucieuses de ce qu'on va penser d'elles, du jugement d'autrui, et plus aptes à montrer leurs faiblesses et vulnérabilités
- Les hommes suisses sont de caractère renfermé et ont de la peine à exprimer ce qui de l'ordre de l'intime, du psychologique, des affects et du relationnel, contrairement par exemple aux hommes orientaux beaucoup plus ouverts sur ces plans-là : nous sommes tous et toutes conditionnés par la société et la morale en ce qui concerne nos rôles, nos comportements et nos identités de genre
- C'est aussi l'âge où certains hommes recherchent des partenaires beaucoup plus jeunes afin de se rassurer, car ils refusent leur propre vieillissement, ce qui aggrave leurs angoisses de performance, surtout quand ils n'arrivent pas à faire jouir leur partenaire, ce qui est souvent plus difficile avec une femme plus jeune qu'avec une femme d'âge mûr
- Les femmes qui ont des relations intimes avec des hommes beaucoup plus jeunes qu'elles se sentent mal vues et mal acceptées socialement, alors qu'elles n'ont pas forcément recherché ce type de lien, mais ont été sollicitées par des hommes plus jeunes en quête de femmes mûres et rassurantes
- N'oublions jamais que l'appétit vient en mangeant et que la fonction crée l'organe
 



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion