ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Différences Hommes-Femmes
Le 15 mars 2011 : Femmes et Hommes, des libidos différentes

Voici le résumé de nos discussions et échanges nourris et animés entre hommes et femmes où l'on a évoqué les thèmes suivants :

- Il y a autant de différences dans la sexualité des hommes et des femmes que de variations individuelles dans la sexualité entre différents hommes et différentes femmes
- De manière générale, la libido des hommes jeunes est beaucoup plus forte que celle des femmes jeunes : un homme est au sommet de sa "puissance sexuelle" puis il décline gentiment, alors qu'une femme parvient plus souvent au sommet de sa "puissance sexuelle" autour des 35-40 ans
- Les femmes sont soumises à des variations hormonales beaucoup plus importantes que les hommes, liées à leurs cycles menstruels ou lorsqu'elles sont enceintes ou allaitent : la libido féminine est stimulée pendant l'ovulation et selon juste avant ou pendant les règles
- L'expérience du suivi des transsexuels en cours de changement de sexe permet d'observer à quel point les hormones sexuelles influencent le comportement sexuel des hommes et des femmes
- Hormis les chamboulements hormonaux, les femmes sont aussi souvent surchargées par leurs responsabilités maternelles, familiales et professionnelles, qui vont encore diminuer leur libido sexuelle
- Autre grand différence entre hommes et femmes : la pratique sexuelle détend les hommes et stimule leurs sentiments amoureux, alors que les femmes ont besoin de se sentir aimées et de se détendre avant de faire l'amour
- La sexualité des femmes est très lourdement hypothéquée par les jugements négatifs sur la sexualité féminine : par exemple une femme qui aime le sexe et qui le dit se retrouve vite mal cataloguée et assimilée à une "pute", alors qu'un homme qui aime le sexe et qui multiplie les conquêtes est admiré et envié
- Certaines femmes aimeraient se sentir libres de faire l'amour juste parce que c'est beau, pour avoir du plaisir, et aussi pouvoir expérimenter différents partenaires pour découvrir et explorer leur sexualité et chercher l'entente, l'accord et l'alchimie sexuelle parfaite ; malheureusement cela est contraire aux valeurs morales, familiales, sociales, éducatives et religieuses les plus courantes
- La femme est généralement éduquée à dire NON à la sexualité et par exemple à ne pas coucher le premier soir, ce qui l'incite très jeune à contrôler sa libido, voire carrément à l'inhiber complètement
- A l'âge de 20 ans, 9 hommes sur 10 se masturbent régulièrement, alors que c'est seulement le cas d'1 femme sur 2, ce qui veut dire que les femmes méconnaissent souvent leur propre corps et surtout leurs zones érogènes et génitales
- Car il parait que "la fonction crée l'organe" et que plus on fait l'amour et plus on a envie de le refaire
- De plus, les femmes qui parviennent à l'orgasme en faisant l'amour avec un partenaire vont avoir beaucoup plus envie de recommencer que celles qui n'y parviennent jamais ou rarement
- Une femme amoureuse a beaucoup de désir sexuel grâce aux endorphines et à l'ocytocine qui l'inondent en période amoureuse, mais ces sécrétions hormonales diminuent au cours des 2 premières années d'un couple et souvent la femme peine alors à suivre le désir de l'homme qui lui reste stable et constant
- L'expérience clinique sexologique montre aussi que les femmes célibataires et frustrées ont souvent plus de désir sexuel, plus de fantasmes érotiques et de pratiques auto-érotiques que celles qui vivent en couple
- Dans la vie de tous les jours, la femme peine à entretenir sa libido quand elle est prise dans la routine, la monotonie et les contraintes ménagères
- La peur de perdre l'autre peut parfois inhiber la communication sexuelle dans un couple : la femme est souvent plus suiveuse qu'initiatrice et craint souvent de raconter ses fantasmes ou d'exprimer ses envies et ses désirs en matière sexuelle
- Alors que pour faire durer et entretenir le désir sexuel dans un couple stable et fidèle une bonne communication, le goût du jeu, l'envie d'innover, d'inventer de nouveaux scénarios et de rester créatif sexuellement va engendrer une bien plus grande satisfaction réciproque ainsi qu'une forte complicité et une grande connivence dans l'intimité, tant sur le plan sexuel qu'affectif et relationnel
- Certains hommes pensent que l'échangisme, le libertinage ou l'infidélité permet de stimuler le désir sexuel; ces pratiques comportent de réels dangers pour la stabilité d'un couple et la femme doit être vraiment consentante pour pratiquer l'échangisme et le libertinage, sinon elle va faire une très mauvaise expérience qui peut mettre le couple en péril
- Certaines hommes témoignent de leur difficulté voire de leur incapacité à arriver à jouir lorsqu'ils sont trop concentrés sur le plaisir de leur partenaire et se décentrent alors de leurs propres sensations d'excitation et de plaisir, ce qui est souvent mal interprété par la femme qui croit alors ne plus être assez désirable ou aimée
- On peut aussi dissocier la sexualité du mental ou de l'affectif : on peut être très "amoureux du haut", de façon intellectuelle, cérébrale, romantique et sentimentale, sans être "amoureux du bas", c'est-à-dire de manière sexuelle, corporelle et génitale 
- En période de ménopause ou d'andropause, un traitement de substitution hormonal peut stimuler la libido
- Les médicaments sont souvent accusés d'inhiber ou perturber la fonction sexuelle mais ils peuvent aussi l'améliorer s'ils permettent d'augmenter la sensation de bien-être et de qualité de vie
- D'ailleurs les hommes avec l'âge privilégient de plus en plus la qualité des relations sexuelles plutôt que la quantité, ce qui plaît beaucoup aux femmes



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion