ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur votre physique ou...?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?
Solitude à deux
Désir, sexualité et sentiments.. bien compliqué
Erotisme et pornographie, ressemblances, divergences.
Envie d'aimer, dépasser problèmes de santé
Healthy and sexy, bien-être et santé féminins
Drague et Harcèlement: les limites

Désir, sexualité et sentiments.. bien compliqué

14 novembre 2017 : Désir, sexualité et sentiments, une alchimie bien compliquée.

Introduction

Comme à l'accoutumée, nos deux animateurs se présentent brièvement, et Marie-Hélène introduit le sujet…

Désir ;

Sexualité / faire l'amour ;

Sentiments…

Il arrive bien sûr que ces trois éléments soit présents dans une relation entre deux personnes. Mais aussi qu'il s'agisse de deux, ou trois relations distinctes…

Questions ouvertes :

N'est-il pas souhaitable d'avoir plusieurs vies sexuelles puisque la vie est longue et on évolue…

Pourquoi devrait-on forcément associer le sexe et les sentiments ? Est-ce une question d'éducation, de morale, de religion? Ou une réalité physiologique?

Sexe, sentiments : pas si loin l'un de l'autre :

Actuellement on trouve assez facilement des « plans culs ». Lors de ce genre de rencontres, quelque chose peut naître en matière de sentiments, mais ce n'est pas le but initial. Cependant il ne faut pas exagérer dans la différenciation entre le sexe (sans sentiments?), et les sentiments : quand on fait l'amour, l'ocytocine est secrétée, l'attachement vient. La frontière entre les deux est donc floue et ne demande qu'à être franchie.

Couple solide

Quelqu'un estime que si dans bien des couples couples, le désir, l'attachement diminuent après quelques années, par exemple quand arrivent les enfants, d'autres s'avèrent bien plus durables et solides, pendant 30 voire 50 ans. Ce qui fait la différence, c'est souvent qu'entre eux, outre les sentiments réciproque, règne de la complicité. Un ingrédient essentiel !

Trop souvent on ne discute pas assez au sein du couple. On ne désamorce pas des situations qu'on estime désagréable.. on ne désamorce pas non-plus une relation de pouvoir qui s'établit. A contrario, dans les « coups d'un soir », on n'a pas le temps d'initier une relation de pouvoir !! La relation est ainsi parfois vécue comme étant plus satisfaisante.

Dissociation

Historiquement, les rois de France avaient une épouse pour assurer la descendance, mais tout « le reste » était affaire de prostituées.

Serait-ce parce que le sexe est perçu comme dégradant, sale, que l'on trouve des personnes qui sont totalement épris de leur partenaire de vie, mais ne peuvent lui faire l'amour… ?

En effet l'opinion du/de la très estimé/e partenaire est très importante aux yeux de l'autre, trop importante : on n'ose peut-être pas la « dégrader » par ces « vils assauts »

Dans les milieux libertins, en ayant l'ouverture d'esprit de s'écarter des schémas (sexualité conventionnelle ou aussi, hétéro versus homo), on augmente beaucoup les chances de relations d'un soir.

Une participante évoque le cas d'une amie qui suite à plusieurs déboires en matière amoureuse, ne veut plus s'attacher, plus de relation durable, mais seulement trouver des relations sexuelles. Le problème c'est que l'âge avançant, elle a plus de mal à trouver des partenaires, et comme elle a perdu le mode d'emploi pour s'attacher, vivre l'attachement… elle a le sentiment d'avoir finalement tout perdu et de rester sur le carreau…

 

Sur une question posée de savoir s'il y a toujours un dominant et un dominé au sein du couple, l'assistance est divisée. Il y a aussi des relations où chacun recherche le plaisir de l'autre, au sein d'une « œuvre commune »). Il reste qu'il y a un moment dans l'acte, où l'un doit se préoccuper de son propre plaisir et oublier celui de la/du partenaire, sans quoi aucun des deux n'arrive à l'orgasme.

Il faut un peu d'agressivité dans l'acte. On parle plutôt d'assertivité (phallique, ou pas). Cela peut venir de la femme aussi.

Société

La progression des relations HH-FF, la drague, est chose difficile… faire la différence entre la séduction et le harcèlement… c'est compliqué !

Dans son livre « Le livre des hommes à aimer » (...comprendre et gérer les fiancés, les maris et les amants) Willy Pasini relève la complexité du repositionnement des hommes : l'homme n'est plus tout-puissant comme il l'a été jadis, mais alors où est sa place aujourd'hui ?
Les femmes ont fait leur révolution durant le siècle dernier, maintenant c'est aux hommes de faire la leure ? ils doivent redéfinir leur position, leur place dans la société.

Les Femmes ont été "castrées" sur l'expression de leur désir (lorsqu'elles le faisaient elles passaient pour des putains), cela rend les choses difficiles pour les hommes qui ont aussi besoin de se sentir désirés, et ne perçoivent pas/plus ce message.

Traditionnellement, mais encore souvent aujourd'hui, les femmes disent que les hommes doivent prendre le devants, mais elles crient au harcèlement lorsque certains hommes se font par trop entreprenants. Ces choses sont plus simples en milieu homosexuels : les choses se disent et se vivent plus franchement et directement.

Le fait de séparer et différencier le comportement des hommes et des femmes est une chose nuisible. Lorsque les femmes s'autorisent à exprimer leur désir contrairement à ce qu'elles sont historiquement censées faire, c'est bénéfique à la relation. Hommes et femmes ne sont pas si différents : pendant l'acte, la différenciation s'altère, et chacun peut fantasmer être à la place de l'autre.

Dissociation – causes

Il y a bien des couples non-exclusifs, pas forcément mal vécus…

Quelqu'un évoque le cas d'un couple, dont le mari suite à une maladie a perdu une grande partie de ses capacités, de son autonomie, et même de sa conscience. Très difficile de communiquer avec lui, de comprendre ce qu'il exprime, et plus aucune relation physique possible. Son épouse est restée avec lui mais a rencontré un autre homme qui devenu son amant est venu habiter chez le couple. Le mari n'en a pas pris ombrage, et les 3 s'entendaient très bien, chacun comprenant le rôle de l'autre. Mais les parents du mari, voient cette relation d'un très très mauvais œil! L'attitude de cette femme n'est-elle pas pourtant exemplaire, qui s'est dévouée pour son mari, et a pris les dispositions nécessaires pour vivre malgré tout, ce qui la rend par ailleurs plus solide et assidue dans cette tâche ?!

Hier soir lundi (ndr, le 13/11/2017), à la TV, il y eu le film sur la vie de Hawkins. Un génie, mais devenu très fortement hanciapé. Son épouse est restée avec lui, et se console avec un musicien d'église…)

Sentiments et désir physique

Madone versus Putain : Le rôle sexuel, le désir sexuel de la femme s'amenuise quand elle est cantonnée au rôle de ménagère. De manière générale, s'il y a dénigrement, rabaissement, de la part de l'un, (ce qui peut arriver si l'autre se mets trop systématiquement au service de l'autre) le désir de l'autre s'éteint.

Trop de sentiment peut être à »l'origine d'une perte de désir : les couples fusionnels peuvent avoir ce problème. Un peu moins de sentiments, des sentiments plus ambigus, peuvent être source de davantage de désir, parce qu'obligeant à la re-conquête...

Un participant relève avec humour : La fusion c'est dangereux (couple fusionnel) A l'église, lors d'un mariage, le prêtre dit parfois « ils ne seront plus deux, mais un ». Il reste à savoir lequel… !!!

Ménage à 3

Un ménage à trois ne peut être équilibré, « bien » fonctionner (entendre « être acceptable aux yeux des trois ») que si l'époux/se « trompé » n'est pas pour autant délaissé/e, ne ressens pas la frustration de l'abandon. Et d'imaginer l'homme infidèle qui fait l'amour avec sa maîtresse, puis rentre à la maison et se refuse à sa femme pour s'asseoir devant la TV.

Parler !

Finalement, que faire pour vivre des relations sexuelles satisfaisantes, respectivement les rétablir ?

Un homme répond : Quoi faire ? Explorer, Surprendre, et PARLER.

Explorer, parce que le sexe, c'est riche, vraiment très vaste, il y a toujours à découvrir

Surprendre, parce qu'il n'y a pas d'aphrodisiaque plus puissant !

Parler, pour progresser dans la qualité des échanges, la connaissance de l'autre, de soi, du couple.

A ce sujet (parler), il est surprenant qu'un groupe de libertins à qui l'on proposait un dialogue sur les rapports sexuels (genre café-sexo) aient été surpris, voire choqués par l'idée : le sexe, on le fait, on n'en parle pas !

Le gros point commun entre le sexe et l'Amour, c'est que bien souvent on en parle pas ! Sont-ce des sujets qui doivent rester tabous ? Et même au sein du couple ? Pourtant dans les couples où ce dialogue existe, c'est un gros « plus » : après avoir fait l'amour, si on en parle, qu'on se dit réciproquement ce qu'on a apprécié ou non, cela prolonge même le bon temps passé ensemble !

En parler naturellement et couramment (comme aux cafés-sexos), cela aide à rendre le sexe plus propre dans les esprits : Quand certains ont par éducation le sentiment que le sexe cela se cache, que le sexe c'est sale, c'est cochon, honteux, le fait d'en parler en fait une chose naturelle, qu'il est alors plus facile à vivre. Mais pour certains ce n'est vraiment pas facile de parler de ces choses intimes, même dans un café-sexo.

Parler est globalement une bonne chose… Le seule « avantage »(?) à cette habitude sociale de n'en pas parler, c'est que ceux qui n'ont pas la possibilité de pratiquer sont peut-être moins frustrés, car ils ne sont pas quotidiennement confrontés au fait que leur entourage le font. (Mais dans cette ignorance, leurs chances d'évoluer ne sont-elles pas d'autant diminuées?...)

Conclusion

En guise de conclusion MHS pose la question « avec quoi repartirez vous ce soir ? » Quelques réponses en vrac :

« La haine peut-elle devenir une sorte d'Amour ? » Et d'évoquer le cas d'un couple qui ne cessent de se disputer mais ne peuvent pas vivre séparés.

Une femme se réjouit « Les jeunes sont souvent très romantiques, respectueux de leur partenaire et attentionnés… c'est rassurant. »

En conclusion : L'alchimie, même en matière de sexe, est chose décidément bien compliquée !

 

Diverses informations non-classées:

Desjardins : la conciliation du désir sexuel et des sentiments sont une manifestation de la maturité …

Quand on parle des personnes qui dissocient l'affectif et le sexe cela montre un côté « je veux plaire ». L'homme vit peut-être avec son épouse une relation intense, un sentiment très fort, mais il ne peut plus lui faire l'amour. Il la « respecte trop »…

Facebook : « Le résolument masculin »

Désir sexualité, sentiment, c'est complexe.



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion