ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Fantasmes érotiques
Le 26 janvier 2010 : Nos fantasmes érotiques sont-ils tous pervers ? Quels sont les principaux fantasmes des hommes et des femmes ? Pouvons-nous les partager en couple ? Faut-il tenter de les réaliser ?

Voici le résumé de deux heures de discussions et d'échanges animés entre hommes et femmes où l'on a évoqué de nombreux thèmes :
- les fantasmes sexuels des hommes et des femmes diffèrent en quantité, fréquence, contenu, production et dans leur utilisation
- les hommes les percoivent en général mieux et les auto-censurent moins que les femmes
- le fantasme érotique est à distinguer du rêve érotique qui est une production inconsciente et involontaire
- les sexologues travaillent à encourager le développement et l'enrichissement de la fantasmatique érotique afin de stimuler le désir tant chez les femmes que chez les hommes
- l'éducation, la religion et la censure sociale freinent la production de fantasmes, surtout chez les femmes
- et pourtant les fantasmes érotiques enrichissent la vie psychique et offrent une liberté et une grande mobilité au désir imaginaire 
- les fantasmes peuvent se substituer à une vie sexuelle active ou compenser ou même sublimer l'abstinence 
- les fantasmes des femmes seraient plus soft et romantiques que ceux des hommes plus hard et sexuels
- la notion de perversion du fantasme est très personnelle ou peut être un jugement extérieur qui vient de l'autre
- la peur de parler de ses fantasmes est souvent liée au sentiment d'être pervers ou à la crainte de choquer l'autre
- et pourtant se raconter ses fantasmes érotiques en couple permet d'avoir plus de connivence, de complicité, d'intimité et d'espace ludique dans la sexualité
- les femmes imaginent dans leurs fantasmes des scénarios plus complexes que les hommes
- elles imaginent souvent des hommes sans visage ou différents partenaires sexuels, alors que les hommes fantasment souvent sur leur partenaire habituelle
- elles peuvent aussi fantasmer des situations de soumission-domination avec de l'humiliation et de la violence qui les excitent mais leur donne le sentiment qu'elles sont tordues ou perverses
- d'autres femmes n'ont jamais de fantasmes érotiques tant leur auto-censure est forte, ce qui est très rare chez l'homme 
- poser nue comme modèle pour un peintre ou un photographe est une situation qui stimule les fantasmes et le désir
- le fantasme le plus fréquent chez la femme est celui de se sentir si désirable sexuellement qu'elle est irrésistible
- l'homme est plutôt voyeur dans ses fantasmes
- notre fantasme primaire originel a un fort pouvoir érotique et c'est celui qui déclanche l'orgasme à la masturbation ou lors du coit
- on peut garder longtemps les mêmes fantasmes ou en inventer des nouveaux si on est créatif et imaginatif
- dans un couple qui dure, les fantasmes peuvent pallier à la routine et à l'ennui en stimulant le désir par le jeu de l'imaginaire
- quand on raconte ses fantasmes à son partenaire, il faut être sûre qu'il ne va pas vouloir passer à l'acte et ne pas être trop jaloux de nature 
- pour pouvoir partager ses fantasmes avec l'autre, il faut beaucoup d'amour, de confiance, d'ouverture, de connivence, de sécurité affective et une bonne pincée d'humour 
- les hommes racontent plus facilement leurs fantasmes que les femmes et demandent à les réaliser
- avant de tenter de réaliser un fantasme à deux, il faut bien communiquer, donner son consentement explicite et pouvoir se parler à tout moment pour éviter les dérapages éventuels
- des fantasmes fréquents comme l'échangisme ou le sado-masochisme peuvent mettre un couple en péril lors du passage à l'acte
- on dit souvent que réaliser ses fantasmes est décevant et leur fait perdre leur précieux pouvoir érotique fort stimulant 
- les asexuels revendiquent l'absence de besoin sexuel et de fantasme érotique
- les fantasmes pédophiles et incestueux sont dangeureux car ils mettent la santé et la sécurité des enfants en danger
- la pornographie trop facilement accessible maintenant aux enfants et mettant en scène des actrices juvéniles et épilées favorise des comportements sexuels atypiques et nuisibles
- il est important que les adultes respectent les limites des lois existantes sur la majorité sexuelle et ne cèdent pas aux charmes des adolescentes aux tenues provoquantes 


AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion