ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

Hétéro-Homo-Bisexualité
Le 27 avril 2010 : Hétérosexualités, homosexualités, bisexualités en questions ou comment mieux gérer et accepter nos différences et nos préférences

Voici le résumé de deux heures de discussions et d'échanges animés entre hommes et femmes où l'on a évoqué de nombreux thèmes :
- Pourquoi ces différences sexuelles dérangent-elles tant ? Au point de discriminer les homosexuels ou même de les emprisonner dans certains pays
- Pourquoi veut-on faire rentrer tout le monde dans la norme hétérosexuelle ?
- Pourquoi certains se contentent d'avoir des fantasmes à caractère homosexuel alors que d'autres passent à l'acte ?
- Pourquoi certains hormosexuels se déclarent très jeunes alors que d'autres le découvrent beaucoup plus tard ?
- Pourquoi certains homosexuels peuvent aussi avoir des relations sexuelles avec des personnes de l'autre sexe, alors que certains n'y parviennent pas ? Notre préférence sexuelle serait une question de chimie ou d'alchimie
- Beaucoup d'hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes sont mariés et ont des enfants : sont-ils bisexuels ou se sont-ils forcés à entrer dans le moule social hétéro ?
- Certaines femmes sont bisexuelles pour faire plaisir à leur compagnon
- Pourquoi cherche-t-on à tout expliquer et à trouver une cause tangible à l'homosexualité ?
- Pourquoi taxe-t-on les différences ou variations sexuelles si facilement de perversions ? Alors que les perversions concernent les diverses pratiques sexuelles pratiquées sans consentement et avec manipulation de l'autre, ce qui n'est pas souvent le cas chez les homosexuels
- On fait trop souvent la confusion entre homosexualité et pédophilie comme entre travestissement et homosexualité
- Il existe des hommes hétérosexuels qui aiment se travestir en femme : l'homme efféminé homosexuel est un cliché
- Il ne faut pas confondre entre préférence sexuelle et identité sexuelle : le premier est une question d'orientation et le second de genre 
- Freud parlait d'une bisexualité psychique chez l'enfant et nombre d'adolescents ont des comportements bisexuels : l'adolescence est une période propice pour tester sa préférence sexuelle et faire des expériences sexuelles variées
- Certains homosexuels ont été abusés sexuellement dans leur enfance : cela pourrait-il les conditionner à devenir homosexuels à l'âge adulte ou n'est-ce qu'un prétexte ou une tentative d'explication ou de justification ?
- Toute victime d'abus sexuel mérite d'être soignée et reconnue : la non-reconnaissance ou le déni de l'abus d'un enfant engendre un double traumatisme encore plus difficile à traiter
- Il est difficile en tant que parent d'apprendre que son enfant est homosexuel, cela fait un choc : beaucoup de parents craignent que leurs enfants souffrent à cause de leur homosexualité et qu'ils ne puissent pas avoir d'enfant
- Les homosexuels s'arrangent souvent entre eux pour faire des enfants, par exemple un couple de femmes avec un couple d'hommes
- Les homosexuels craignent beaucoup de parler de leur homosexualité à leurs parents de peur de ne plus être aimés et d'être rejetés de leur famille d'origine : ils ont besoin de se sentir aimés et acceptés comme ils sont
- Il n'est pas facile de vivre sa vie en tant qu'homosexuel-le : non ce n'est pas une "solution de facilité" comme certains le pensent
- Les homosexuels ne choisissent pas d'être homosexuels et préféraient bien pouvoir être hétéros : ils souffrent souvent d'homophobie intériorisée, ce qui engendre honte, dépression, mauvaise estime de soi et le sentiment d'être anormal parce que différent des autres = de la norme majoritaire hétérosexuelle
- Il n'existe aucune explication médicale à l'homosexualité même si plusieurs hypothèses sont faites autour de la transmission génétique ou familiale ou encore d'une origine cérébrale ou psychologique 
- Est-ce qu'une mère trop envahissante et un père trop absent peuvent rendre leur enfant homosexuel comme le pensent certains psychiatres et psychologues ? Dans ce cas, il y en aurait bien plus que 5 à 10%
- Est-ce que l'homosexualité se soigne ou se guérit par la psychothérapie ou la sexothérapie ? Pas dans notre expérience clinique
- Peut-on sublimer ou renier son homosexualité ?
- Dans la nature, on retrouve des comportements homosexuels chez beaucoup d'animaux : les bonobos ou les chiens en sont un bon exemple
- Il existe une grande variation entre les 100% hétéros et les 100% homos - Nous avons tous une partie féminine et une partie masculine qui cohabitent en nous plus ou moins harmonieusement en nous : tout au cours de notre vie nous apprenons à les reconnaître et à les accepter
- Un homme viril n'est pas forcément macho comme un homme macho n'est pas forcément viril 
- Nous constatons beaucoup de différences culturelles dans l'acceptation des expressions variées de la sexualité mais la grande majorité des églises condament sévèrement et stigmatisent l'homosexualité
- La sexualité vécue dans la liberté, le respect de l'autre et le plaisir est source d'harmonie, de satisfaction et d'épanouissement



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion