ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?
Solitude à deux
Désir, sexualité et sentiments.. bien compliqué

Aimer le sexe

14 mai 2013 : Comment apprendre aux femmes à aimer le sexe ?

Voici le résumé de nos discussions nourries et d'échanges animés entre hommes et femmes où l'on a évoqué les thèmes suivants :

- Nous rencontrons dans nos cabinets de sexologuqes beaucoup de femmes qui n'aiment pas le sexe et qui nous consultent pour une absence de désir ou une perte de libido qui posent problème dans leur vie de couple
- Nous observons que ces baisses de désir sont souvent liées à une absence de plaisir et de satisfaction, tant sur le plan physique et sexuel, que sur le plan relationnel, émotionnel et sentimental
- Il est important dans la sexualité de partager dans l'intimité de la connivence et de la complicité pour parvenir à un sentiment de satisfaction partagé par les 2 partenaires
- De nombreuses femmes ressentent de la répugnance ou du dégout à l'égard du sexe masculin : on peut leur proposer de le préparer en le douchant et le lavant avec soin, en lui faisant un peeling puis en appliquant une crème de soin pour qu'il soit tout propre et sente bon, ou en le maquillant et le déguisant à sa guise et selon son inspiration du moment
- Il est important pour une femme d'explorer et d'apprivoiser son propre sexe et de ne pas le considérer comme une zone du corps constamment sâlie et souillée par les excrétions voisines de pipi-caca. Pourtant les hommes sont fiers de pisser loin, d'éjaculer ou même de pêter et ils ont rarement cette répugnance pour les sécrétions corporelles
- Il peut être difficile pour une femme d'aimer son propre sexe - qui est bien caché et difficile à voir soi-même - comme de comprendre et accepter qu'un homme peut aimer la regarder, la désirer, la caresser avec les doigts ou la langue
- La mode des chattes épilées lancée par les films pornographiques confronte les femmes à la vision de leur sexe qui les dérange et qui demandent une chirurgie esthétique pour réduire la taille de leurs petites lèvres lorsqu'elles dépassent les grandes. Pourtant les hommes trouvent beaux la diversité des sexes féminins qu'ils comparent volontiers à des fleurs ou des coquillages. Les femmes se comporent aux images des magazines, de la publicité, de la télévision et du cinéma, et se trouvent moches et peu désirables en comparaison
- La pornographie montre des hommes qui dominent sexuellement des femmes et les films qui sont tournés en studio en usant de beaucoup de trucs et astuces donnent une vision faussée de la réalité sexuelle, créant beaucoup de fausses idées et de complexes, tant chez les hommes que chez les femmes. Ils encouragent les premiers à imposer leur manière de faire et de voir le sexe aux secondes
- Les femmes qui aiment le sexe n'osent souvent pas le dire de peur de passer pour des "putes" et d'être mal vues, ce qui fait que beaucoup préfèrent le cacher... Les femmes qui découvrent qu'elle sont fontaines peuvent être gênées les premières fois, puis y prendre goût car cela s'apparente à un plaisir sexuel très intense
- La femme a grand besoin de se sentir aimée et désirée pour avoir envie de faire l'amour. Son envie est rarement spontanée puisque physiologiquement elle n'est féconde que 2-3 jours par mois et que la pilule contraceptive inhibe précisément l'ovulation pour éviter une grossesse non désirée
- Certaines femmes se focalisent tant sur l'orgasme que cela les bloque et les empêche d'y arriver, car c'est avec le lâcher prise et l'abandon qu'on y parvient et pas avec la volonté ! Il y a une profonde différence entre les hommes qui parviennent à jouir quasiment chaque fois et les femmes qui n'y parviennent que rarement...
- Aujourd'hui les hommes ont transmis leur anxiété de performance sexuelle aux femmes et cherchent à tout prix à les faire jouir pour se rassurer sur leur virilité et leurs capacités sexuelles. Ils croient encore et toujours que c'est avec leur sexe en érection qu'ils y parviendront et s'angoissent beaucoup quand ils ont des pannes d'érection. Ils ont besoin d'apprendre et de s'éduquer pour bien faire l'amour à une femme
- Le vécu de la 1ère fois influence beaucoup l'avenir de la sexualité d'une femme. Si elle se force à le faire pour se débarrasser de son pucelage avec un inconnu de passage ou en vacances, sans amour ni sentiment ni désir, elle a peu de chance d'aimer cette première expérience et d'y prendre goût par la suite...
- L'orgasme clitoridien est plus facile d'accès que l'orgasme vaginal et il semble que les femmes parviennent à maturité sexuelle vers l'âge de 40 ans, souvent après avoir réalisé leurs envies de maternité
- Beaucoup de femmes ne se masturbent plus lorsqu'elles ont un partenaire amoureux, considérant cela comme inutile et perdant ainsi leur réservoir fantasmatique et leur boucle réflexe orgastique
- Les massages sensuels, les caresses sur tout le corps, la confiance réciproque, la communication des sentiments amoureux, les jeux de séduction sont des préliminaires amoureux importants qui aident une femme à s'épanouir et à aimer le sexe
- Il faut savoir que nos inhibitions personnelles, même si elles ne sont pas exprimées en mots, inhibent notre partenaire dans sa liberté à nous aimer physiquement
- Le désir d'enfant peut donner goût au sexe et être une puissante motivation à faire l'amour, surtout pour les femmes
- Chaque culture, société, religion, famille codifie différemment les comportements et attitudes des femmes envers la sexualité et les façons d'exprimer physiquement l'amour, ce qui va fortement influencer leur développement psychosexuel. Pour beaucoup de femmes, il est plus facile de montrer son affection et son amour à son enfant qu'à son partenaire


AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion