ISSC
Institut Suisse de Sexologie Clinique

Accueil

Activités

Ateliers

Cafés Sexos

Cafés Couples

Journaux

Congrès

Liens

Question
Ejaculation précoce
Libido Hommes-Femmes
Erection en berne
Fantasmes érotiques
Grossesse-Post-partum
Fidélité-Infidélité
Hétéro-Homo-Bisexualité
Clitoridienne-Vaginale
Parents-Enfants
Pornographie
Religions et sexualité
Plaisir sexuel à 60 ans
Différences Hommes-Femmes
Difficultés d'érection
Nouvel amour mère-père
Amour sans sexe
Célibataires
Aimer et être infidèle
Fantasmes
Masturbation
Harcèlement
Alchimie
Déviances
Ménopause-Andropause
Rencontres Internet
Complexes physiques
Plaisir partenaire
Article Th. Mertenat
Beaucoup + jeune
Orgasme : une nécessité ?
Dictature Orgasme
Ruptures amoureuses
Tantra, Tao, Kamasutra
Libertinage
Domination-Soumission
Pornographie
Aimer le sexe
Ecriture Erotique
Exhibitionnisme-Voyeurisme
Infidélité
Grands-Parents
Désir d'enfant
Médicaments et sexualité
Cerveau organe sexuel
Sex-friends
Coup de foudre en EMS
Sexualité antidépresseur
Sexe ou Amour sur internet
Questionnaire d'évaluation
Tyrannie de la beauté
Amour sans passion
Plaisir féminin/masculin
Moralité et Sexualité
Partager ses désirs
Parler de sa sexualitæ
Fantasmes érotiques
1001 nuances de plaisir
Abstinence
Sexe, pouvoir, argent
Naturisme et nudité
Créer alchimie couple
Sexe Fort/Sexe Faible ?
Couples mixtes
Taille et Beauté
Satisfaction Sexuelle
1er soir
Jeux érotiques
Traitement Troubles Erection
Du toucher
Désir ou Amour
Jouets de l'amour
Le sexe et la honte
Peur engagement
L'infidélité, blessante et menaçante
Timidité handicapante
Monsieur a la migraine
Séduction misez-vous sur?
50 ans après la révolution sexuelle
Le sexe c'est bon pour la santé?

L'infidélité, blessante et menaçante
14 mars 2017 : Pourquoi l'infidélité et l'adultère sont-elles si blessantes et menaçantes ? 

La soirée a commencé par l'accueil de notre nouveau co-animateur : Bienvenue à Mickael Guy, introduit par Stéphane Birchmeier directeur de la Cité Senior.

Lors de la préparation de cette soirée, les deux sexologues ont réalisé que ce côté menaçant de l'adultère pouvait être vu de deux points de vues différents: celui de la souffrance de la personne trompée et des menaces que la trahison de son conjoint évoque pour elle; mais aussi le danger considéré du point de vue de la personne qui envisage de comettre l'adultère, qui fait le point sur les risques sanitaires par exemple, ou sociaux (séparation, divorce, charges.…).
 

Constats et état des lieux:

Un témoignage poignant d'une femme qui évoque sa souffrance émotionnelle. Sentiment d'être trompée et rejetée, qui perdure plusieurs années après la rupture, une souffrance qu'elle a tellement de peine à surmonter, et d'évoquer la souffrance ressentie par Lady Diana lorsqu'elle a su que son mari avait une maîtresse.

Une femme évoque la souffrance ressentie lorsque son mari a commis l'adultère. Souffrance ressentie encore plus vivement car son mari l'avait trompée avec une professionnelle: plus encore que trahie, elle s'est sentie salie, et compare l'affront à un coup de poignard dans le ventre. Pour elle cette trahison, bien qu'avouée (sur son impulsion à elle toutefois) n'est pas à moitié pardonnée : elle vit toujours avec cette blessure même si elle est restée en couple avec son mari

Un homme évoque non sans un humour particulier, les réflexions menées avant d'engager une relation extra-conjugale. Il a pesé le pour et le contre, estimant d'abord que ce le fait d'avoir une telle relation n'est pas chose si grave… pas si important. Puis se mettant à la place de sa compagne, il imagine et craint qu'en l'apprenant elle ne réagisse en le trompant à son tour, ce qu'il ne se sentait pas prêt à accepter. Et de conclure "en quoi sa trahison à elle serait-elle plus grave que la sienne à lui?". S'il trompe, il se doit d'accepter complètement d'être trompé, pas question de faire deux poids deux mesures...

Un autre homme, veuf depuis un an, témoigne de son amour pour la seule femme qu'il a connue et avec laquelle il a été marié 52 ans. Les couples durable, ça existe !
 

Nouvelles mœurs, fonctionnement du couple:

Les mœurs évoluent et avec elles la notion de couple. Il est difficile parfois de s'adapter à de nouveaux comportements. L'évolution du rôle homme /femme dans notre société et du statut économique de la femme fait que plusieurs estiment que « le couple va dans tous les sens » et qu'on n'accorde plus au couple la même valeur contraignante, d'engagement ferme, que dans le passé. Est-ce une évolution positive?
D'autre part, notre société actuelle et ses moyens de communications font qu'aujourd'hui on a accès à tout ( internet) et chacun est probablement soumis à davantage de tentations que par le passé?

Peut-on toujours contrôler l'autre? Ce soir il est question de l'adultère, et souvent on s'inquiète de ce que peut faire son conjoint lorsqu'il n'est pas « sous contrôle ». Mais dans le couple le contrôle de l'autre est-il nécessaire et souhaitable ? Une femme pose cette question, et complète : s'il y a amour, doit-on contrôler l'autre? l'amour justifie cela?
« Messieurs, si vous aimez vraiment votre compagne, pouvez-vous vraiment avoir en même temps envie d'une autre? » Très vite une voix mâle affirme avec assurance : OUI ! Des rires fusent… mais personne ne contredit
 

Des causes et des effets:

Parmi les différentes causes d'une situation d'adultère, quelqu'un relève que dans bien des couples le dialogue n'est pas suffisamment efficace; trop souvent il se trouve beaucoup trop d'éléments tacites, des choses peu ou pas verbalisés. Du coup, chacun entend ce qu'il veut entendre des souhaits de son conjoint: un femme peut voir dans le mariage une union pour « tout » : fidélité, sécurité, enfants… alors que son mari se déclare très heureux de se marier mais qu'il ne peut se résoudre à être fidèle… et cela peut-être sans que sa promise l'entende réellement.

Une femme nous parle de sa souffrance ressentie dans sa dépendance envers son homme. Une souffrance vécue et présente même si son homme est fidèle. Elle a peur et imagine que l'autre ne lui est plus fidèle et elle en souffre, peu importe dans ce cas que son mari lui soit fidèle en réalité : elle souffre d'une trahison qu'elle imagine.

Il y a d'autres formes de trahison que l'adultère, ainsi un homme s'est senti trahi et trompé lorsqu'il est devenu père et que sa femme ne s'occupait plus que des enfants... il s'est senti exclu de sa relation de couple très forte et fusionnelle et a beaucoup souffert de ce rejet. Une femme de l'assistance fait à titre d'explication la comparaison avec les animaux dans la nature (par exemple les lionnes): la femelle ne se laisse approché par le mâle que pour concevoir les petits, et une fois cette fonction assumée, lui interdit de s'approcher de sa progéniture, et donc, d'elle-même...

Les différences de hommes-femmes sont cause de bien des incompréhensions: une femme fait par exemple la remarque qu'il n'existe pas de boîte libertine lesbienne… pas d'activité (ou si peu) exclusivement orientée sur le physique et la relation ultra-rapide. Les femmes sont de manière générale plus sentimentales, moins « sexe ».

Lorsqu'on vit la passion à fond et sans réserve ("à 1000 %"), la trahison si elle survient nous blessera aussi dans ces même proportions. Si l'on veut se prémunir d'une telle douleur, faudrait-il alors prendre de la distance au sein même de cette relation? Ne pas se laisser envahir par nos émotions, nos sentiments , notre passion? Renoncer à s'investir dans la relation?

Parmi les choses qui font si mal dans l'adultère:
le fait de se sentir moins désirable « suis-je capable de plaire à mon homme ? »
la peur de se retrouver seul(e) peur de la solitude, du manque,
les peurs aussi d'ordre maEn conclusiontériel et/ ou financier
 

Prévention, ou comment ne plus souffrir?

Communiquer, communiquer, communiquer: Etablir un dialogue et le maintenir au sein du couple, aussi sur le sexuel et ses besoins, bien comprendre et connaître son partenaire, ses besoins sexuels, ses passions, ses pulsions, ses désirs. On reste libre de satisfaire ces désirs ou non dans le respect de soi mais en tous cas on peut aussi acquérir la capacité de ne pas sur-réagir lorsque survient un écart, qu'on est davantage en mesure de comprendre. Cela permet peut-être de moins en souffrir.

Travailler sur soi et ses failles: Mieux se connaître, soi et ses failles (enfance difficile, père parti ou infidèle, mère dépressive, solitude de l'enfance…) Prendre de la distance par rapport à notre histoire personnelle, changer nos paradigmes. Afin de se consolider.

Le couple initial ne doit pas rester figé: le contrat d'un couple doit évoluer, les besoins de chacun ainsi que du couple évoluent au fil du temps, il s'agit d'en prendre conscience et de ne pas laisser cette évolution détériorer la relation et créer distance et incompréhension.

Etre indépendante: Pour moins souffrir, pour être moins vulnérable, une femme estime qu'il est bon d'être plus solide dans les aspects matériels. Ne plus dépendre de son mari pour ce qui touche à la vie quotidienne, salaire… Ainsi à tout le moins éloignera-t-elle l'une des peurs fréquentes: celle des conséquences matérielles, financières, de l'abandon éventuel. Et en étant socialement impliquée, on ne se retrouve pas complètement seul en cas de rupture.
 

Et si l'adultère est commis, quoi faire pour guérir, quelle solution adopter?

"la vengeance comme réparation!!!" s'exclame une voix féminine.

"ce qui ne se sait pas ne fait pas mal" dit une sagesse populaire... et une personne de proposer: « Messieurs, apprenez à mieux mentir, Mesdames ne cherchez pas trop à savoir. »

Ne pas se fermer et de se durcir à l'excès, après ce genre de crise. Mais accepter ses propres failles, chacun de son côté : failles, faiblesse, émotions, re-trouver un équilibre, ne pas s'oublier soi-même et ... parler, communiquer...se connaître. Pas si facile !
 

En conclusion

Beaucoup de beaux témoignages, parfois avec humour, et parfois très poignants; des réflexions, des débats, des questions, des réponses, tout cela dans le respect de chacun et la bienveillance qui a permis à certains de s'exprimer sur leur vécu pour la 1ere fois




Merci à nos participants pour leur ouverture et leur confiance
Et merci à Michel pour sa prise de notes.

Marie-Hélène



AccueilActivitésAteliersCafés SexosCafés CouplesJournauxCongrèsLiensQuestion